maux de tête en chiropraxie

Maux de tête, migraines et chiropraxie

Lorsque la médication anti-douleurs ne suffit plus, quelles sont les solutions pour enrailler des mots de tête chroniques ou des migraines récurrentes? Chiropracteurs (et ostéopathes) ont choisi de comprendre et traiter les mécanismes derrière ces symptômes: troubles endocriniens, circulatoires, stress ponctuels ou bien déplacements vertébraux, les causes sont multiples. En voici l’essentiel:

 

Céphalées de tension, maux de tête ou migraine?

Bien que céphalées et maux de tête veuillent dire la même chose, on distingue différents type de problèmes:

  • Migraines sans aura: des douleurs incitant à se réfugier dans le noir et sans bruit, par crainte de vomissements. Ceci est souvent lié à une dilatation des artères du crâne.
  • Migraine avec aura: idem que ci-dessus, avec un ressenti de baisse de la vue (migraine ophtalmique) ou de « baisse d’activité » avant que les douleurs n’arrivent.
  • Céphalée de tensions: des douleurs des 2 côtés de la tête, ressenties comme des pressions. Les plus bénignes.
  • Céphalée méningées, dûe à des tensions ou pressions sur les méninges du crâne.

 

Chacun de ces cas aura une réponse adaptée en chiropractie, pourvu que les cause véritables soient établies puis traitées par le praticien.

 

Les maux de têtes ponctuels, ou céphalées de tensions

Classés parmi les cas « simples à traiter », les douleurs de crâne qui surviennent de temps à autre l’espace de quelques heures ou le temps d’une soirée sont généralement dû à une structure vertébrale, crânienne ou pelvienne « désaxée ». Ces cas de figure feront l’objet d’une action thérapeutique relativement succincte chez le chiropracteur. L’objectif sera de déterminée par exemple quelle articulation n’est pas alignée, au niveau cervicale notamment. Cette zone du corps est particulièrement à risque dans ces symptômes, dû au seul fait que des artères traversent ces vertèbres. Une « compression », même minime de ces vaisseaux pourrait entraîner une modification de l’afflux sanguin du cerveau, puis des maux de tête… Les chiropracteurs savent détecter ces situations, et les manipulations vertébrales classiques y sont généralement adaptées..

artère vertébrale en chiropraxie
les artères vertébrales passent dans les vertèbres

 

 

Posture, vertèbres et os crâniens

SOT torsion, un principe en chiropraxie
le principe de la torsion généralisée du corps, se traduisant parfois par des céphalées.

Dans des cas de maux de tête récurrents voire quasi-quotidiens, il se peut que la structure globale du corps soit affectée par des distorsions: bassin déplacé, crâne figé, cervicales ou lombaires « subluxées »… les causes des maux de tête peuvent être très éloignées de la zone en question. Une chute, un stress mécanique soudain, un trouble digestif ancien, ces raisons sont parfois suffisantes à expliquer des céphalées récurrentes et chroniques.

En chiropractie, l’objectif sera de détecter toute anomalie bio-mécanique notoire, corroborée par un historique d’évènements en lien .  Des techniques de travail manipulatives sur les vertèbres peuvent être utilisées par le chiropracteur dans ces cas de figure, mais pas seulement. Manipulations des fascias, techniques des hautes cervicales, traitements chiropratiques neurologiques… autant d’outils qui viseront à normaliser les tensions musculaires, crâniennes, articulaires etc…

Traumatismes crâniens etc:

Certains symptômes de céphalées sont liés à des chutes, des coups du lapin suite à des accidents, ou des chocs à priori sans relation aucune avec les symptômes. Les techniques crâniennes chiropratiques sont à même de détecter toute tensions anormales de cette zone. La correction des os crâniens est souvent très efficace, mais peut ne pas être immédiate si le cas est ancien…

 

« Une douleur, ce n’est rien d’autre qu’un signal émis par le corps pour dire que quelque chose ne fonctionne pas normalement ! Éteindre un signal d’alarme n’aura que peu d’effet si une maison brûle…! »

 

 

Les causes hormonales

Migraines et défaillances du système endocrinien sont souvent liés…

Une dilatation des vaisseaux sanguins chez les migraineux:

Dans le cas précis des migraines, on observe généralement que l’afflux sanguin est modifié. La dilatation de l’artère carotide par exemple est une des causes principale de ces symptômes, et c’est bien un dérèglement hormonal qui en est à l’origine! La chiropractie traite les problèmes hormonaux également: Kinésiologie Appliquée, céphalées et migraines en chiropraxie manipulations viscérales, et d’autres techniques telles TBM® ou Bio-Kinetics® sont autant d’outils en chiropraxie susceptibles d’apporter des réponses concrètes à des troubles hormonaux.

 

Migraines avec aura:

Avant que la migraine ne s’installe, ce cas de figure (impliquant des déficiences neurologiques voire neuro-ophtalmiques) peut également être aidé par certains chiropracteurs utilisant des techniques récentes de traitements… mais les résultats peuvent se faire attendre pendant plusieurs séances! S’armer de patience au fil des séances peut s’avérer essentiel dans des cas de migraines, avec aura ophtalmique par exemple…

Les défaillances neurologiques internes au crâne doivent pouvoir trouver des réponses dans les techniques chiropratiques, notamment par le biais de méthodes axées sur la fasciathérapie, ou les mobilisations méningées. Techique Sacro-Occipitale, Cranio-thérapie, Mobilisation viscérale en Kinésiologie Appliquée ou Bio-Kinetics… Bien des outils sont à disposition des chiropracteurs aujourd’hui.

fascia thérapie et chiropractie
En blanc, le tissus conjonctif ou fascia entourant 1 muscle. Ce fascia enveloppe également le système nerveux central sous la forme de méninges.

 

Les méninges constituent des enveloppes délicates confinant intimement les muscles, mais aussi le Système Nerveux Central – moelle épinière et cerveau. Des adhérences de ces tissus « blancs » entre eux et le système nerveux peuvent « gripper » les fonctions neurologiques. Des méthodes assez récentes en chiropractie (et plus anciennement en ostéopathie) ont accès à ces « adhérences« , afin de redonner à nouveau une certaine mobilité à ces tissus appelés FASCIAS.

Cycles menstruels:

Dans le détail, les troubles endocriniens liés aux migraines se déclinent principalement sous la forme de problèmes féminins, liés à la menstruation: les ovaires et l’utérus ont parfois des dysfonctionnements physiologiques que des techniques chiropratique viscérales et/ou de bio-magnétisme pourront aider efficacement. C’est le fonctionnement intrinsèque de ces glandes que l’on cherche à modifier. De même, des produits récents en organothérapie (extraits d’organes fœtal ovins) pourront aider ces glandes à refabriquer du tissus ovarien ou utérin.

 

système hormonal et chiropractie
les différentes glandes du système hormonal féminin

 

Aspect héréditaire:

Il n’est pas rare que les problèmes de maux de tête ou migraines chroniques ait un historique familiale. Même si plusieurs personnes de la famille contractent les même symptômes, il faudra bien garder en tête que ce n’est pas le problème qui est héréditaire, mais bien la tendance à contracter ces symptômes lorsque la physiologie est déséquilibrée qui est transmise d’une génération à l’autre!

C’est pourquoi les problèmes de migraines peuvent néanmoins trouver des réponses en chiropractie. Si un certain équilibre est rétablie, les symptômes n’auront simplement plus lieu d’être…

 

 

Emotions, stress chronique et fatigue physiologique

Rôle du stress:

Il est évident pour certains qu’une corrélation entre la fin d’une semaine de travail et l’apparition des migraines est clairement établie! De même, une période de stress continue aura des impactes sur une tendance migraineuse… Ceci s’explique par le dysfonctionnement des glandes surrénales, qui, in fine pourra déséquilibrer le système circulatoire crânien, donc engendrer chez certains des maux de tête! Lire dans cet autre article comment le stress chronique peut modifier le fonctionnement de votre organisme, et comment y remédier en nutrithérapie et en chiropractie.

 

 « Le principe de « la dernière goutte qui fera déborder le vase » est valide également lorsque des tensions et stress s’accumulent puis d’un seul coup somatisent, par le biais de migraines par exemple…»

 

Les émotions somatisent!

Au cas ou certains auraient encore des doutes: OUI, les émotions intenses et les évènements désagréables peuvent induire un changement dans le corps, et pour certains générer des migraines ou des céphalées. J’ai bien détaillé ce phénomène de somatisations dans un autre article ici.

 

 

 

 

Causes émotionnelles des céphalées:

Les émotions, si et lorsqu’elles somatisent, peuvent très bien se manifester sous forme de migraines ou de maux de tête. Généralement, plus le problème est grave (ou perçu comme tel) plus les symptômes seront intenses et « ancrés » dans l’organisme. La chiropractie propose des techniques (Neuro-émotionnal thérapie® , B.E.S.T.® entre autres) capablent de détecter puis corriger ces émotions qui somatisent.

 

D’autres causes pour les maux de tête…et non des moindres!

La Vésicule Biliaire:

Organe dédié à la digestion des graisses, la VB peut avoir des conséquences « exotiques » lorsque elle dysfonctionne ou qu’elle subit la présence de calculs biliaires. Une des conséquences peut être des maux de tête/ migraines après et même en dehors des repas! Chose parfois difficile à détecter en palpation, des tests musculaires simples en chiropractie pourront déceler ce cas de figure, et des traitements ad hoc pourront être effectué par le praticien (voir mon article ici enter autre sur la VB et sa nutri-thérapie).

des calculs dans une vésicule

 

Le Foie:

Également en cause dans certains cas de maux de tête, la bonne physiologie du foie (qui demeure la plus grosse glande du corps) doit être vérifiée par le chiropracteur et traité au besoin.

Digestion difficile:

Cas simple à détecter dans les cas de maux de tête après repas, les problèmes digestifs tels qu’une mauvaise acidité gastrique ou une mauvaise flore intestinale peuvent être traités efficacement par le chiro, via une nutri-thérapie adéquat voire une action bio-énergétique sur l’estomac.

 Les dents, la mâchoire:

Cas également très « exotique » parfois que celui des dents: des conséquences telles que les maux de tête chroniques peuvent survenir si une carie est mal soignée ou qu’un abcès dentaire chronique est resté non détecté!  Le chiropracteur doit régulièrement vérifier l’état dentaire et la qualité occlusal de la mâchoire également. Cette dernière peut aussi engendrer des conséquences telles que des douleurs de crâne si des porte-à-faux d’occlusion persistent…

 

 

si cet article vous a aidé, likez partagez et commentez SVP !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
139 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez