Vertiges et acouphènes: “La chiropractie peut aider aussi?”

Romain PEISSEL chiropracteur vitaliste à Toulouse

Vertiges et acouphènes: “La chiropractie peut aider aussi?”

18 janvier 2020 ARTICLES SANTÉ 0

Les cas sont parfois très différents d’une personne à l’autre: le système circulatoire, le surménage, les hyper tonicités des muscles de l’oreille et autres sont autant de causes pouvant engendrer vertiges et acouphènes. Souvent dûs au stress ou  à la pollution sonore, les problèmes de l’oreille interne sont de plus en plus courants notamment dans certaines activités pro à risque. Les modes de vies urbains actuels y contribuent aussi…

Causes acoustiques et hypertensions musculaires:

La première raison d’un acouphène, et la plus simple, c’est d’abord un stress sonore. Lorsque des sons sont perçus comme trop fort, les 2 muscles de l’oreille moyenne deviennent spasmés (voir schéma ci-dessous). Ces derniers sont les plus petits muscles du corps! Un effort soudain ou trop prolongé de leur part entraîne souvent leur hyper tonicité, stimulant alors la cochlée (l’interface entre le son et le cerveau) de façon continue.

C’est ainsi que des acouphènes, aigus ou graves surviennent. Si le stress acoustique perdure au quotidien, on aura un cas d’acouphène chronique qui sera plus dur à traiter en chiropractie qu’un cas ponctuel.

Quels traitements chiro?

Les techniques crâniennes en chiropractie auront un impact quant à la neurologie de ces muscles: Une fois la bonne mobilité des os crâniens recouvrée, les muscles peuvent recevoir un signal nerveux plus adapté à un muscle au repos.

 

En chiropractie bio-énergétique, on s’attachera à ré-harmoniser l’information cellulaire de ces muscles, seule action possible au vue de leur taille. Une fois l’action thérapeutique finie, les 2 muscles devraient recouvrer une tonicité normale. Si le stress sonore a été recurrent pendant une longue période, le traitement chiropratique peut s’avérer plus long.

chiropracite et audition: les acouphènes

Une vue de l’oreille moyenne, de l’autre côté du tympan: on distingue en rouge 2 muscles, impliqués dans les acouphènes.

 

 

Les causes circulatoires:

Causes trop peu évoquées,  les problèmes veineux ou artériels peuvent impacter le bon fonctionnement des muscles de l’oreille moyenne:  hypertension artérielle, retour veineux défaillant et autres sont bien souvent à l’origine de bourdonnements ou de sons aiguës dans l’oreille. Dû à la taille minime des vaisseaux sanguins et des capillaires qui irriguent ces 2 muscles, une défaillance circulatoire ici aura pour conséquence de  rendre ces derniers spasmés ou hypertoniques!

Traitement circulatoire:

Les traitements en chiropractie pour ces causes circulatoires doivent être axés sur le Foie, et parfois sur la thyroïde.  Dans ce cas, le praticien aura recours à d’autres type de traitements que ceux pré-cités, tels:

  • les manipulations chiropratique viscérales pour traiter le foie
  • les normalisations de certains méridiens d’acupuncture via la technique chiropratique de la Kinésiologie Appliquée
  • l’utilisation de la bonne nutrithérapie pour une déficience hépatique: détoxification, reconstitution du foie (desmodium ou organothérapie) ou encore un activateur hépatique comme le Méthylfolate

Il arrive parfois que la thyroïde soit aussi impliqué dans un problème circulatoire. Voir ici mon article consacré au traitement de cette glande.

 

Acouphènes, vertiges et Stress:

Pour de multiples raisons, le stress chronique peut avoir un impacte sur les acouphènes et les vertiges. Tensions accrues des muscles du corps, déficience circulatoire, torsions crâniennes: le stress, lorsqu’il perdure trop longtemps peut engendrer de multiples réactions de l’organisme pouvant induire, in fine des vertiges ou des acouphènes. Voir là aussi mon article dédié au stress et à son traitement en chiropractie.

l'oreille interne

On distingue ici l’oreille moyenne en violet et l’oreille interne en orange. En haut de l’oreille interne: les canaux responsables des vertiges.

 

Rôle des vertèbres cervicales et du crâne:

C’est là une des causes les plus simple à traiter en chiropractie classique, car elle implique des manipulations vertébrales au niveau des cervicales et du crâne. En effet des capteurs sensoriels logés dans les articulations des vertèbres cervicales font office de récepteurs posturaux, en complément des informations données par l’oreille interne. Ces derniers peuvent donner des informations erronés si ces vertèbres sont déplacés ou figés…

Une manipulation chiropratique spécifique sur la vertèbre incriminée aura ainsi un impact certain sur les vertiges si ce cas de figure se présente… Plus de détails sur les manipulations cervicales sur cet autre article.

De même, des corrections de tensions crâniennes comme préconisées en craniopathie peuvent induire une meilleur physiologie de l’oreille interne ou moyenne, diminuant ainsi les vertiges et les acouphènes.

 

Vertiges et cristaux:

Visibles dans la figure précédente en orange, les canaux de l’oreille interne jouent un rôle prépondérant dans les vertiges. C’est à l’intérieur de ceux ci que l’on trouve des cristaux qui peuvent se figer dans le cas de certains vertiges posturaux, et la célèbre manœuvre consistant à renverser le patient sur le côté et pratiquée en cabinet ORL aura parfois raison du vertige!

Néanmoins, il arrive qu’une correction crânienne chiropratique soit, en plus, nécessaire pour parvenir à une vraie accalmie. L’aspect alcalin –  du corps en général – peut avoir des conséquences aussi sur des cristaux qui restent figés chroniquement. Dans ce cas, une modification du pH par le biais d’une nutrithérapie peut s’avérer concluante… Voir là aussi un praticien nutri-thérapeute pour un travail adapté.

ressenti intense d'un vertige

 

Causes virales des vertiges:

Cas rares mais néanmoins très problématiques: certaines formes d’infections virales des cristaux de l’oreille interne peuvent engendrer une destruction des tissus neurologiques attenants. Ceci peut se traduire par des vertiges à priori irréversibles. Néanmoins, grâce aux progrès de l’organothérapie, on peut aujourd’hui envisager une reconstitution neurologique sur le long terme, notamment avec cet extrait cerebral de fœtus ovin, propre à reconstituer des tissus endommagés.

Un travail également nutrithérapeutique sur le virus peut être préconisé, si l’infection est toujours active.

Si cet article vous a aidé, Likez Partagez ou Commentez svp!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
15 Partages