deux nourrisons, bébés et chiropractie

La chiropractie.. pour les nourrissons aussi?

 

Dès leur naissance, les enfants contractent parfois des symptômes tels troubles du sommeil, désordres intestinaux, problèmes de posture par exemple.

Dûs à un accouchement difficile, à des problèmes survenus lors de la grossesse ou bien même à des stress parentaux, il est impératif de traiter au plus tôt les blocages cranniens, émotionnels ou viscéraux des bébés dès que ceux ci sont détectés!  Voici les approches proposées en chiropractie.

 

Quels symptômes chez le nouveau-né?

En cabinet, on rencontre et on traite fréquemment chez lui une dizaine de conditions, tels que:

les troubles du sommeil,

la coloration de la peau,

les diarrhées ou constipations,

les vomissements,

le stress infantil,

les dysbioses intestinales notamment.

Le chiropracteur aura certainement une action sur ces diverses conditions et symptômes, mais les troubles aïgues tels méningites, dysfonctionnements cardiaques et autres ne seront pas évoqués ici et doivent impérativement être traités en urgence en services de pédiatrie hospitaliers.

 

Pourquoi ces problèmes de santé dès la naissance?

Les causes sont multiples mais on observe souvent 3 types de raisons principales:

Causes bio-mécaniques à la naissance:

Evènement crucial si il en est, le moment de la naissance comporte plusieurs challenges mécaniques pour l’organisme.

  • Parmis eux, le passage de l’oxygénation placentaire à l’oxygenation pulmonnaire: Lorsque le bébé nait, un fort stress mécanique bref mais intense se met en marche pour permettre à la respiration de s’amorcer. Induisant parfois des hypertensions musculaires (dos ou cage thoracique) ainsi que des déplacements articulaires (côtes, vertèbres notamment). Peu évident aux débuts, ces anomalies mécaniques peuvent s’installer dans le temps mais seront détectables par le chiropracteur ou par les parents, lorsque des mouvements de rotation ou de déambulations apparaîtront non symétriques..
  • Le moment de la sortie du ventre de la mère peut s’avérer également traumatique: la torsion du crâne, entre autre est trop souvent la cause de déséquilibres vertébraux chez l’enfant, et ce pendant de longues périodes après l’accouchement!
  • La naissance par césarienne est aussi un facteur d’anomalies bio-mécaniques futurs! Le crâne n’aillant pas subit de pression vers le bas du corps lors du passage dans l’utérus, le crâne n’aura pas la même configuration et les mêmes contraintes mécaniques qu’un bébé normalement accouché. 

Enfant à la naissance

Causes émotionnelles:

Les évenements de la vie, pendant et après la grossesse de la mère ont parfois un impact sur les symptômes post accouchements de l’enfant. Un stress ou conflit conjugal, un problème professionel ou familial pour le père ou la mère jouent quelquefois un rôle non négligeable sur  la physiologie du bébé!

 

Causes nutritionnelles/ facteurs chimiques:

Outre le fait que la mère ne doive pas boire ou fumer pendant la grossesse, d’autres stress chimiques peuvent entrer en jeu,

Pour le nourrisson, les laits non-maternels sont parfois la cause de dérèglements intestinaux.

Pour la mère, les sucres rapides sont aussi à éviter pendant la période de grossesse. L’un des risque majeur pour elle est la dépression post-partum. Cet état cérébral est majoritairement dûe à une inflamation du cerveau, ainsi qu’à une baisse des nutriments, oligo-éléments et minéraux dans son corps. Ceux ci étant dirigés en priorité vers son placenta, pour la nutrition du foetus. Pour plus d’infos sur la dépression, lire aussi mon autre article à ce sujet.

Les vaccins:  On ne compte plus les études alarmantes dénonçant les méfaits des vaccins sur les bébés, voici un lien intéressant sur les dernières études internationales à ce sujet.

 

Comment traite-t-on le nourrisson en chiropractie?

Thérapies craniennes et vicérales:

Lorsque l’on parle des manipulations de bébé, il s’agit souvent de manipuations du crâne. Il est vrai que ce dernir joue un rôle essentiel dans la bio-mécanique à cet âge: Puisque les fontanelles ne sont pas ossifiées, les os de cette zone sont mous et il arrive (avec l’accouchement entre autre) que des torsions du crâne ait lieu.  Le chiropracteur, si il est formé en craniopathie saura détecter ces anomalies et les traiter rapidement..

Une thérapeutique vicérale est nécessaire lors de désordres intestinaux par exemple. Manipuler la position des intestins peut s’avérer très efficace pour palier à des diarrhées chroniques. Les vomissements sont parfois la réaction d’un estomac déplacé ou en torsion.

Approche neuro-émotionnelle:

Comme cité précedemment, les émotions négatives des parents ou de l’enfant peuvent somatiser. Même ceux pendant la grossesse. Des techniques spécifiques pratiquées sur l’enfant ou l’un des parent pourront normaliser l’impacte sur le corps de ces somatisations.
Ce genre de cas peut se retrouver dans tous les problèmes de santé cités au début de l’article.

 

Techniques bio-mécaniques:

L’ajustement des articulation des bébés est faisable, sans risque aucun si le praticien est entraîné. Le chiropracteur a parfois recours à ces techniques de manipulations dans le cas ou le nourrisson ne tourne pas autant la tête à droite qu’à gauche par exemple, ou que sa déambulation debout ou à 4 pattes n’est pas harmonieuse.

On peut avoir recours aux manipulations vertébrales, mais aussi aux manipulations du bassin, voire parfois des membres si besoin est. Pour savoir comment fonctionne les ajustements vertébraux, lisez aussi cet article du site.

Par leur simple observation, les parents savent généralement si un problème de posture est présent, ou si un mouvement est défaillant chez leur enfant. Les tractions méningées également sont une technique pouvant normaliser la neurologie musculaire et végétative chez le nourrisson, impactant ainsi bon nombre de pathologie propre à cet âge.

 

Quelques affections chez les nouveaux-nés:

Le Pied bot:

  une affection congénitale impactant le tendon d’Achille et le mollet. C’est sans raison apparente que le muscle du mollet et le tendon d’Achille se retrouvent rétractés lors de la naissance… Nécessitant généralement un intervention chirurgicale, ce problème peut néanmoins être aidé par le chiropracteur dans le cas où le mollet est traité en technique de points gachettes, par exemple.

Les déformations du crâne:

Appelées également plagiocéphalies, les crânes des nourrissons peuvent parfois être impressionnants tant leurs déformations semblent sévères. Pourtant il faut garder en tête la plasticité de ces structures osseuses dès la naissance. Une explication souvent trouvée par les praticiens de santé en ostéopathie ou en chiropraxie réside plagiocéphalie et chiropraxie dans les méninges: lorsque le crâne est déformé, il s’avère que ces tissus entourant le cerveau et la moelle épinière sont parfois en torsion, “imprimant” alors leur configuration spatiale sur les os, très malléables à cet âge… 

Des corrections spécifiques sont prodigués chez les chiropracteurs pratiquant les méthodes crâniennes, ainsi que certaines méthodes neuro-méningées visant à libérer les torsions de la Dure-Mère.

Le cas des dysplasies de hanche:

Problème congénital, la hanche du bébé est parfois luxée en regard de son acétabulum, c’est à dire la portion du bassin sensée recevoir le fémur. Dans ce cas, il est possible peu de temps après la naissance de travailler en chiropractie afin de recentrer le fémur à son emplacement originel. Par des techniques dites “low forces“, et par une normalisation des tonicités musculaires fessiers et cuisse, quelques séances peuvent suffire à recouvrer un emplacement normal de la tête fémorale. Ceci dans le but d’éviter l’intervention chirurgicale…

dysplasie fémur et chiroraxie
On observe ici nettement le déplacement de la tête du fémur vis à vis de son cotyle.

 

Que faire comme prévention pour les bébés?

Pour que le nourrisson débute le mieux dans la vie, veillez toujours à lui donner la meilleure alimentation possible, Bio ou non traitée, avec le moins de sucres rapides possible. Le lait de vache et le gluten (blé) seront également à bannir ou à limiter au fil des années, utant que faire se peut.

La prévention par les soins chiropratiques 1 à 2 fois par an sera là pour que le bébé reste en permanence dans ses pleines capacités de mobilité et de potentiel neurologique.

Et bien sûr, restez en tant que parent conscient que vos émotions négatives et stress en tout genre peuvent impacter la vie de votre enfant!

Si cet article vous a aidé ou informé, Likez et Partagez SVP !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
14 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez