nevralgies cervico-brachiales en chiropractie

Nevralgies Cervico-Brachiales: Que fait le chiro?

Situation qualifiée de “sciatique de la nuque”, cette névralgie (littéralement “la douleur d’un nerf”) n’est pas toujours traitée comme il se doit, faute d’en comprendre sa genèse, sa bio-mécanique et dans certains cas ses causes profondes… Tentons ici de faire le point:

 

Les NCB.. c’est quoi?

Les Névralgies Cervico-Brachiales, c’est d’abord la compression d’un ou plusieurs nerfs qui émanent de la nuque. Les douleurs irradient jusque dans le bras, parfois même jusqu’à la main. Les symptômes principaux sont:

  • des fourmillements dans le bras (parésthésies)
  • une perte de sensation ou de sensibilité sur cette même zone
  • une baisse de l’activité musculaire du bras (perte moteur) ou l’inverse: une hypertonicité musculaire du bras.

Différentes des névralgies d’Arnold, les NCB peuvent être chroniques ou aïgues. Ces nevralgies sont souvent associées aux problèmes de nuque et cervicalgies…lire ici mon article dédié aux cervicalgies. La chiropractie tente d’apporter des réponses alternatives aux opérations chirurgicales proposées dans les cas de NCB sévères , acte qui devrait être évité à tout prix… au risque parfois de complications sévères!

Trois causes majeur pour les NCB:

  • des hypertonicités musculaires au niveau du cou
  • des déplacements ou blocages vertébraux ( subluxations)
  • des hernies discales au niveau des cervicales

et parfois bien sûr… les 3 à la fois! A cela s’ajoute un état dégradé des vertèbres tels les becs de perroquet (ostéophytes) l’arthrose ainsi que les discopathies.

Voici ce que peut la chiropractie:

 

Tensions musculaires du cou: la nevralgie “bénigne”

C’est le cas de figure que l’on redoute le moins! Un état vertébral “sain”, une lordose cervicale normale, des tensions musculaires latéralisées du côté de la névralgie… la NCB a de grande chance d’être là uniquement suite à des hypertonicités des muscles du cou.

Le raisonnement est simple: Lorsque des muscles sont trop tendus sur cette zone, des pressions ou compressions sur les nerfs environnant peuvent survenir. Et celà soit :

  • de manière directe: le muscle tendu créé une pression sur un tissus nerveux avoisinant
  • de manière indirecte: les hypertonicités des muscles engendrent des contraintes articulaires sur les vertèbres cervicales, créant alors une compression d’un nerf sortant de la colonne…

 

les points gachettes ou "trigger points"
Les points gachètes libèrent et relâchent les tensions musculaires…

Les techniques chiro pour y remédier:

Des techniques chiropratiques peuvent traiter ce genre de situation par le biais de méthodes dites “neuro-musculaires“, c’est à dire visant à relâcher les tensions des muscles en normalisant leur activité neurologique. En voici 2 notamment:

  • Les points gachettes ou “trigger points”: la pression sur des zones précises des muscles trop tendus pourra faire ce travail de normalisation spécifique à ce cas de figure…
  • L’investigation telle que préconisée par la technique de la Kinésiologie Appliquée donnera les informations nécessaires pour tel ou tel muscle, afin de comprendre pourquoi un trapèze, un deltoïde ou encore un SCM sont devenus hypertendus.

 

Les subluxations vertébrales dans les NCB

Les déplacements ou fixations articulaires à remanier constituent le travail de prédilection des chiropracteurs! Voir ici mon article dédié à cette action thérapeutique qu’est la manipulation vertébrale.

Causes mécaniques:

 

chiropractie et NCB: le plexus brachial
Le réseau de nerfs sortant de la nuque: des compressions sur ceux-ci peuvent arriver à plusieurs endroit.

Le cas le plus simple d’une compression nerveuse dans le cas d’une névralgie cervico-brachiale est dû à un espace inter-vertébrale diminué entre 2 vertèbres cervicales. Le nerf qui en émane se retrouve ainsi comprimé, voire même bloqué! La suite thérapeutique sera bien sûr de chercher à décomprimé ces nerfs en procédant à des ajustements vertébraux chiropratiques, par le biais de manipulations cervicales notamment…

 

Causes émotionnelles:

Lorsque l’on parle de “somatisation“, cela signifie qu’un problème dans notre environnement social , professionnel ou affectif a pu se “manifester” d’une manière ou d’une autre sur le corps physique. Ainsi, des tensions musculaires sur la nuque (puis des blocages vertébraux) induisant une NCB peuvent survenir à la suite d’un évenement stressant au travail, d’un ressentiment envers un proche etc…

Le traitement chiropratique adapté à cette situtation consistera à améliorer ou normaliser cette perception de stress ou de ressentiment. Les techniques comme la Neuro-Emotional Technique font ce travail de normalisation, d’amélioration de la perception de l’évènement vécu. Une fois le traitement chiropratique effectué, la perception se trouve modifiée et les vertèbres ou muscles impliqués dans la NCB retrouvent rapidement leurs positions et leurs tonicités d’origine.

 

trop de stress peuvent créer des NCB
Le stress, la fatigue chronique ou l’angoisse peuvent être à l’origine des névralgies du cou

 

Hernies discales et NCB

Deuxième cause la plus fréquente dans les névralgies cervico-brachiales, voici mon article dédié à cette pathologie. Dans le cas des NCB, il est évident qu’un disque cervical en débord sur un nerf puisse perturber le fonctionnement de celui-ci, engendreant des fourmillements, des paréthésies ainsi que des troubles moteurs du bras…

On voit nettement ici une hernie discale LATTERALE créant une pression sur le nerf sortant. Un disc médian aurait, lui un impact sur la moelle épinière..
On voit nettement ici une hernie discale LATERALE créant une pression sur le nerf sortant. Un disc médian aurait, lui un impact sur la moelle épinière..

 Dès leurs premières manipulations cervicales, on enseigne aux futurs chiropracteurs les dangers des hernies discales: Il est absolument déconseillé d’ajuster une zone soupçonnée d’être en hernie discale sous peine d’éxarcerber, voire d’endommager le disque hernié! La nutri-thérapie a, cependant des solutions à long terme bien plus valable pour traiter efficacement un disque en hernie, et les NCB qui y sont possiblement liées. Voir l’article en lien ci-dessus.

 

Etats dégradés des vertèbres: les causes “structurelles”

Des raisons encore plus inhérentes à l’état des vertèbres (et des ligaments) peuvent être à l’origine des névralgies cervico-brachiales… voici les principales:

Les discopathies:

Cette pathologie du disque est différente des hernies discales ainsi que de la discarthrose.

Littéralement “une pathologie du disque”, les discopathies peuvent aussi jouer un rôle majeur dans les NCB: dès lors que l’organisme perçoit une instabilité de la colonne cervicale ou un mauvais état discal, des  hyper-tonicités musculaires au niveau du cou arrivent, induisant alors pafois une NCB. En chiropractie classique, les manipulations dans ce cas aussi devraient être proscrites, ou seulement avec des techniques dites “low force”: ajustements sans effet mécanique forcé…

discopathies et ostéophytes en chiropractie
Radios des cervicales: on distingue nettement une baisse de la taille des disques et des ostéophytes, à droite de la colonne

Les becs de perroquet:

Appelés également ostéophytes, ces excroissances osseuses ne sont rien d’autre que des ligaments ossifiés, prologeant ainsi la forme de la vertèbre attenante. Les nevralgies cervico-brachiales sont courantes dans ce cas là, et la chiropractie manipulative n’aura que peu d’effet sur le court terme. En revanche, sur 3 à 5 mois de temps, une nutrithérapie adaptée pourrait réellement faire la différence! Une mobilisation cervico-méningée telle que décrite dans cet autre article pourrait également libérer les adhérences ligamentaires attenantes aux ostéophytes… libérant en partie la névralgie présente.

L’arthrose avec l’âge:

Un état “arthrosé” signifie que les parties articulaires (des vertèbres dans ce cas) ont subi une dégradation au fil du temps  et que le corps a recréé du tissus “réactionnel” afin de tenter de palier à cette perte de cartilage. Comme vu précédemment, les muscles environnants ont, ici aussi, tendance à réagir en devenant hypertoniques!

L’arthrose est donc indirectemment lié aux NCB: Ce n’est que conséquemment à ces hypertonicités réactionnelles que des névralgies cervico-brachiales peuvent en résulter. Les méthodes chiropratiques pourront ici encore palier aux effets secondaires de l’arthrose, comme les adhérences tissulaires notamment  (entre muscles et fascias par exemple).

La discarthrose est un état arthrosé non pas des portions articulaires des vertèbres, mais des parties attenantes aux disques. Là encore, les mêmes approches chiropratiques telles que décrites ci-dessus seront préconisées.

Si cet article vous a aidé, likez partagez ou commentez svp!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
40 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez