Epicondylite et Epitrochléite

Romain PEISSEL chiropracteur vitaliste à Toulouse

Epicondylite et Epitrochléite

23 avril 2019 articles santé 0

Souvent liées à une activité physique répétitive ou intense, les douleurs de coude se déclinent sous 2 formes: soit à l’extérieur du coude, ce qu’on appelle l’épicondylite ou tennis elbow soit à l’intérieur du coude, dénomée également golfer’s elbow. Il est rare que l’une ou l’autre de ces conditions se manifeste spontanément.. Il faut comprendre d’abord que ce genre de problème est essentiellement d’ordre tendineux. Les tendons sont le tissus “blanc” situé aux extrémité d’un muscle moteur. Une inflammation des tendons des extenseurs du poignet se traduira par un tennis elbow, si cette inflammation se produit en haut du muscle, là où il s’insère au niveau du coude. De même, les muscles fléchisseurs du poignet ont leurs terminaisons tendineuses qui se situent à l’intérieur du coude, à l’épitrochlée, d’où le terme “épitrochléite”.

Dans les 2 cas de figure, il convient d’abord de déterminer si les muscles en question sont hypertoniques ou non: très souvent, les muscles trop toniques auront tendance à créer des micro-déchirures à hauteur du tendon. D’où l’inflammation. Dans les cas sévères, une avulsion du tendon (micro-arrachement du tendon sur l’os) sera présente. Un travail de ré-initialisation des tonicités musculaires sera efficaces si les lésions du tendon sont minimes. Si le problème est chronique ou important, il faudra soigner le tendon lui-même par de la nutrithérapie telles l’argile verte (plusieurs heures par nuit), le silicium organique ou encore un gel de collagène destiné à redonner aux tissus tendineux leur état initial.. L’ajustement articulaire du coude ou du poignet peut aussi être préconisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button