alternative medicine, beauty, chinese

Soins des pieds et chevilles en chiropractie

Problèmes articulaires, inflammations des ligaments, calcifications des tendons… Voici comment le chiropracteur adresse la plupart des dysfonctionnements mécaniques du pied:

 

Pieds plats:

Syndrome généralement congénital, les pieds plats sont liés à la voûte plantaire et à son affaissement, en position debout particulièrement. Dûs à une laxité ligamentaire dès la naissance, la voûte ne maintient pas la courbure. A la longue, la morphologie des os du tarse (les os entre cheville et orteils) sont modifiés. En chiropractie, on s’attachera à tenter de remanier ces os, mais également les articulations du bassin, et parfois du crâne… une orthèse est envisageable aussi.

Les causes:

Généralement, 3 causes sont admises en chiropractie:

  • Laxité ligamentaire des os du pied
  • Problème postural, des pieds à la colonne, se traduisant par l’affaissement des os du tarse.
  • Remaniement des os du tarses .

 

Les traitements chiro:

  • L’action d’ajuster les articulations du pied pourra limiter
    OS TARSE CHIROPRACTIE
    Juste avant les phalanges des orteils se trouvent les os du tarse.
    l’affaissement de voûte. Certaines techniques de chiropractie peuvent repositionner ces os, mais le problème peut persister.
  • L’évaluation posturale est cruciale: le chiropracteur évaluera si le bassin est d’aplomb, les muscles des 2 jambes de bonne tonicité, ou si la colonne vertébrale est en ligne. Voir ici mon autre article sur le sujet.
  • Le renforcement ligamentaire par le biais du baume de millepertuis (ou huile) peut avoir un effet bénéfique sur la laxité des ligaments. Surtout si le traitement est proposé tôt!
  • Enfin, une correction majeure viendra par le biais d’un maintien de voûte plantaire, sorte de semelle orthopédique limitée à la voûte qui peut être trouvée facilement sur de nombreux sites marchands. Ces semelles devront être collées sur des semelles plates et portées le plus régulièrement possible.

 

Voici un des exemples les plus courants d’ajustement chiropratique sur les pieds:

 

Névrome de Morton:

Impactant plutôt les femmes, le névrome de Morton doit son nom au fait qu’un nerf passant sous le pied est comprimé. En chiropractie, on traitera la zone articulaire où se situe la compression, mais également la raison pour laquelle cette zone peut être défectueuse. L’essentiel est de comprendre le pourquoi d’une anomalie structurelle à ce niveau.

Les causes:

Comme vu sur ce schéma, les nerfs passant entre le 3ème et 4ème métatarse sont enflammés. Les douleurs arrivent suite à une réduction de la zone de passage de ces nerfs, créant par la suite un épaississement de ces derniers.

Traitements chiropratiques:

Ici, 3 types d’action thérapeutiques sont proposées par le chiropracteur:

  • une correction directe sur les articulations des métatarse-phalanges peut être bénéfique. L’outil Activator® pourra être utile (cf photo ci-dessous). Le chiropracteur aura au préalable vérifié qu’un déplacement ou une fixation articulaire est bien présente, sur la zone.
  • un diagnostic bio-mécanique poussé pourra révéler des défaillances articulaires ailleurs que sur la zone impactée par le névrome: cheville, points d’appuis anormaux en regard de la posture etc… Il arrive que le névrome soit présent uniquement à cause d’appuis au sol trop en avant ! Dans ce cas, le chiropracteur traitera d’abord l’organisme dans sa globalité, et vérifiera ensuite si les appuis ont changé…
  • un travail sur la qualité même des tissus articulaires des métatarses ou des nerfs peut s’avérer utile. En nutri-thérapie, on aura le réflexe d’utiliser de l’Argile (en cataplasme la nuit), du Silicium Organique G5 éventuellement (régénération tissulaire de la zone) ou encore du Millepertuis en huile.

 

Epine calcanéenne:

Ce problème affectant le talon n’est autre qu’un ligament qui s’est calcifié, tout particulièrement à la jonction entre l’os du talon et l’aponévrose plantaire, cette bande de fascias tapissant la voûte plantaire (voir zone en rouge ci-contre). Parfois indolore, elle peut néanmoins le devenir plus tard…

Causes:

Cette calcification arrive lors de micro-chocs répétés, comme en sport de haut niveau notamment, où la surface de l’os du talon subie régulièrement des micro-déchirures. Après quelques années de chocs répétés, la calcification du tissus mou survient. Ce problème n’est pas à confondre avec la fasciite plantaire, que l’on décrira plus loin. Voir également mon article consacré à la chiropractie sportive.

Traitements en chiropractie:

Vu l’aspect structurel de ce problème, on n’aura que peu de résultats avec des manipulations articulaires sur la zone dans ce cas précis. Cependant, 2 choses sont à proposer:

  • Corriger les appuis des pieds sur le sol: Il arrive que les micro-déchirures à l’origine de l’épine calcanéenne se manifestent suite à des instabilités de la cheville, du reste du pied ou même du bassin. Il se peut également que l’origine provienne d’une faiblesse musculaire. Le chiropracteur devra diagnostiquer et corriger toute faiblesse/anomalie musculaire et articulaire qu’il trouvera sur la zone et en amont.
  • Traiter l’épine calcanéenne peut être envisageable en aidant le périoste du calcanéum (c’est à dire la membrane autour de l’os du talon) à bien guérir. Pour ce faire, on utilisera par exemple un baume de consoude quotidiennement sur le talon, ainsi que du collagène en gel et de l’argile pour aider à recouvrer une bonne qualité de l’ aponévrose plantaire.

 

Entorses:

Le plus commun des problèmes de pied est parfois moins anodin qu’il n’y parraît… Suite à un mouvement soudain, la cheville se retrouve en hyper-torsion ou hyper-rotation, généralement entorse en chiropraxie vers l’ extérieure… L’hyper-rotation intérieur ou “éversion” est bien plus rare, et plus problématique aussi…

Plus grave que le déplacement articulaire qui sera noté juste après l’entorse, une déchirure ligamentaire accompagne souvent cet accident (zone rouge sur le dessin). Un problème chronique d’hyper-laxité de la cheville apparaîtra si rien n’est fait pour guérir la déchirure ligamentaire. Le chiropracteur pourra déterminé si les ligaments ont été atteint. Comme vu sur la photo ci-dessous, on remarque généralement ce déchirement à l’hématome conséquent au traumatisme.

hématome sur une entorse de cheville- chiropractie

Pourquoi les entorses arrivent elles?

On pense souvent à un “faux pas” ou une erreur d’appui qui en est à l’origine, lors d’un jogging ou d’un saut…  Il arrive que l’on pose le pied dans une ornière ou un endroit inattendu… Mais la perception propre qu’a l’organisme de cette articulation est telle que les erreurs n’arrivent en principe jamais sur un terrain “prédictible”! Seules exceptions: lorsqu’une fatigue musculaire apparaît sur l’un des 5 muscles maintenant la cheville solidaire et droite.

Quels traitements chez le chiropracteur?

3 axes de travail sont à retenir:

  • Manipulations articulaires sur la cheville (voir vidéo plus  haut) mais aussi les autres articulations impliquées. Il se peut qu’une déviation du bassin induise, in fine, des appuis anormaux sur la cheville. Le chiropracteur devra évaluer la zone bassin-hanche afin de traiter les causes profondes du problème- si tel est le cas.
  • Détection et correction des hypo-tonicités ou hyper-tonicités des muscles qui seraient à l’origine du “porte-à-faux” de la cheville, responsable de l’entorse. Ceci est un travail propre à certaines techniques chiropratiques avancées.
  • Utilisation de produits tels lHuile de Millepertuis en application locale pour aider la rémission de la déchirure ligamentaire conséquente à l’accident. Le Silicium Organique G5 en gel peut également aider la guérison. Un strap sur la cheville sera également préconisé jour ET nuit!

 

Fasciite plantaire:

C’est la même structure que celle vue précédemment qui est impliquée. A la différence prêt qu’il s’agit là d’une inflammation non pas du talon mais de toute l’aponévrose plantaire, cette sorte de bande de ligaments tapissant la voûte. On remarque des douleurs plutôt matinales dans cette pathologie.

aponevrose voute plantaire en chiropractie
En rouge, l’aponévrose est enflammé.

 

 

Pourquoi une telle inflammation?

Bien qu’il n’y ait pas de profil type associé à ces symptômes, on remarque néanmoins que la position debout prolongée peut contribuer à la pathologie. Notamment dans des activités professionnelles sédentaires. 

Réponses en chiropractie:

3 axes de travail pourront être abordés:

  • Un relâchement des hyper-tonicités musculaires sur cette zone: la voûte plantaire est aussi constitué de plusieurs muscles qui seront relâchés grâce à des techniques chiropratiques telles que les points gachettes, ou d’autres méthodes de relâchements musculaires.

  • Une investigation générale sera aussi préconisée: dans le cas des fasciites plantaires, il arrive que des anomalies de tensions musculaires se retrouvent aussi sur le mollet, l’avant-jambe ou encore la cuisse. Le chiropracteur pourra réguler cela. Les articulations du pied, de la cheville ou encore de la hanche devront également être vérifiées puis mécaniquement ajustées au besoin. 
  • La phytothérapie pourra également apporter une aide sur l’aponévrose enflammée:  un gel à base de collagène tel le GÉNACOL assurera un renouvellement en collagène de ce tissus. Des cataplasmes d’argile appliqués quotidiennement diminueront aussi l’inflammation de la voûte plantaire.

 

Hallux valgus ou Oignons:

Problème féminin à 90%, le remaniement du gros orteil sur le métatarse (os dans l’axe, juste avant l’orteil ) est la manifestation apparente du problème.  Pathologie trop souvent pris en charge tardivement chez les chiropracteurs, des solutions peuvent néanmoins y être apporter:

Causes et origines:

En apparence dûs à des appuis trop prononcés sur problèmes d'ognion et chiropraxie l’avant du pied, comme dans le cas de chaussures à talons, les hallux valgus ont parfois des causes tout autre et bien plus profondes…  Une faiblesse ligamentaire pourrait bien être à l’origine d’une faiblesse du métatarse. Plus en amont dans les causes, des dérèglements hormonaux semblent aussi jouer un rôle.

 

 

Les traitements proposés chez le chiropracteur:

Selon l’ancienneté du problème différentes solutions existent:

  • pour un problème récent: la chiropractie manipulative peut être bénéfique sur l’ orteil ou le métatarse. Les ajustements devront être administré une fois par mois pendant au moins un an.
  • pour un problème avéré mais sans remaniement des os: le travail d’ajustement chiropratique peut aider, mais il faudra sûrement chercher si des déséquilibres sont présents, notamment sur les articulations du bassin et des vertèbres lombaires. Les muscles du bassin et des jambes peuvent aussi montrer des signes de dysfonctionnement. Les appuis des pieds doivent pouvoir être vérifiés par le chiropracteur, validant ou non des déséquilibres sur la répartition du poids sur le pied.
  • Dans le cas où l’on détecte des déséquilibres hormonaux liés aux hallux valgus, la chiropractie peut réguler et normaliser le système endocrinien grâce à des techniques telles la Kinésiologie Appliquée, certaines méthodes de corrections crâniennes ou encore des techniques bio-énergétiques.
  • Des produits peuvent aussi être proposés par le chiropracteur: Pour renforcer la qualité hallux valgus et chiropraxie ligamentaire, l’huile de Millepertuis peut beaucoup aider. Le Silicium Organique G5 également, appliqué en gel sur la zone. La Vitamine D3 aura également un impacte sur la qualité articulaire du gros orteil.

Dans le cas où l’hallux valgus est très prononcé et qu’il a déjà impacté la forme des os et des articulations, seule une amélioration des douleurs peut encore survenir. Pour l’aspect esthétique, seul la chirurgie orthopédique pourra apporter des améliorations.

 

Syndrôme du canal tarsien:

Problème affectant la partie interne du pied, ce syndrome décrit une inflammation suite à la compression du nerf tibial au niveau d’une bande de ligament situé sous la malléole interne (zone rouge sur le dessin). C’est cette bande de ligament que l’on appelle le rétinaculum (au dessus de la zone rouge sur le dessin).

Pourquoi ce problème survient?

Affectant plutôt les femmes de 40 ans, ce problème est principalement dû:

    • à des séquelles d’entorses de la cheville, où peu de temps après l’accident le ligament interne (bande blanche sur le dessin) va s’épaissir, puis à terme comprimer le nerf (en jaune)
    • à des mouvements répétitifs de la cheville ou des torsions répétées, comme dans les pratiques de danse suffisamment sportive

Quels traitements en chiropraxie?

Hormis les corrections articulaires à prodiguer sur la cheville si nécessaire, le ligament responsable de ce syndrome doit être traité en profondeur. Afin de redonner une qualité à ce tissus, la nutri-thérapie conseille:

 

Subluxations diverses du pied:

Il arrive que le pied subisse des déplacements articulaires indépendants des conditions citées précédemment. Orteils, Tarse ou métatarse, les “subluxations” des articulations sont courantes, et ne se ressentent pas toujours localement…

Généralement dûes à des problèmes posturaux ou des accidents, les déplacements articulaires sont le domaine où la chiropractie sera d’une grande efficacité, et parfois même instantanément!

  • Les manipulations chiropratiques seront bien sûr préconisées, mais le diagnostic musculaire est aussi essentiel: Chaque muscle maintenant la cheville doit être normo-tonique (ni trop fort ni trop faible), car sinon les déplacements articulaires ressurgiront tôt ou tard. Les chiropracteurs utilisant les méthodes telle la Kinésiologie Appliquée pourront diagnostiquer toute défaillance musculaire liée à la cheville ou le pied.
  • Là encore, les interactions entre pied, genoux, hanche et bassin sont fréquentes! Un problème de pied peut par exemple survenir si le bassin est en bascule… Il est donc crucial pour le chiropracteur d’effectuer une évaluation exhaustive  de l’organisme du patient, y compris dans les cas de subluxations articulaires sur les extrémités telles les pieds.

 

La Goutte:

C’est une douleur vive sur le gros orteil qui caractérise cette pathologie. Qualifiée d’arthrite de la première phalange (douleur articulaire), on l’associe généralement à un excès d’acide urique dans le corps. Mais il faut relever sa nature auto-immunitaire (les fonctions immunitaires se retournent contre l’organisme).

Causes?

  • Si un excès d’urée est relevé, il est certain qu’une des cause peut être un dysfonctionnement rénal. L’excès de consommation de protéines animales est peut être en cause dans le dysfonctionnement du rein… mais la goutte surviendra sur un organisme déjà défaillant en terme d’élimination des résidus acides.
  • Son caractère auto-immunitaire doit être testé par le chiropracteur. Le lien avec l’auto-immunité a déjà été prouvé dans certaines études suisses..

Quels traitements en chiropractie?

Le travail doit donc plus se concentrer sur le bon fonctionnement physiologique du corps que sur l’orteil en question:

  • Si l’auto-immunité est en cause, des déséquilibres de la sphère digestive seront observées par le chiropracteur, notamment la portion intestins/colon. Une correction viscérale chiropratique peut être administrée dans ce cas. Les autres zones de modulation immunitaire pourront être également adressées.
  • Si un problème d’hyper-acidité seul est en cause, le travail du chiropracteur s’effectuera plutôt sur les reins et certains méridiens d’acupuncture… comme préconisé en Kinésiologie Appliquée.
  • La nutrition thérapeutique pourra également apporter une aide majeure dans les problèmes de goutte. La Vitamine D3 (à haut dosage) pourra à la fois apporter une amélioration de la muqueuse intestinale (donc une régulation de l’immunité) et apporter une aide précieuse dans le phénomène d’arthrite du gros orteil. Des produits tels que ALCANORM contribueront à une aide certaine de l’équilibre acido-basique de l’organisme. Si toutefois l’alimentation du patient n’est pas surchargée en sucre ou en protéines animales…
  • L’aspect Neuro-émotionnel doit aussi être considéré! Il n’est pas rare de croiser des cas aigus de goutte où le patient vient de subir un traumatisme émotionnel (événement marquant, conflits, problème au travail …) Certaines techniques chiropratiques auront la possibilité de normaliser cette réaction que l’organisme aura somatisé sous cette forme d’ arthrite.

Si cet article vous a aidé, Likez Partagez ou Commentez SVP !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
37 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez