epitrochléites et épicondylites selon les chiropracteurs

Épicondylites, epitrochléites les réponses du chiropracteur

Le Tennis Elbow ou épicondylite,  c’est une douleur (ou inflammation) des tendons musculaires de la partie latérale du coude, c’est à dire le côté le plus éloigné du corps… Le Golfer’ Elbow (ou épitrochléite) correspond à l’inflammation des tendons de la partie médiale du coude, c’est à dire le côté le plus proche du corps. Pour traiter cela efficacement, la chiropractie va d’abord chercher à comprendre POURQUOI l’inflammation est survenue, et dans quel état se trouvent les structures environnants le coude…

 

Les structures mises en cause:

Loin d’être seulement le problème du tennisman ou du golfeur, ces tendinites arrivent habituellement lorsqu’une utilisation prolongée et répétée du coude survient. Le coude possède 3 articulations et de multiples attaches musculaires, comme le montre le dessin ci-dessous.

 

coude et tendons en chiropratie
Les 3 articulations qui composent le coude. A droite les muscles internes responsables de l’épitrochléite, à gauche les muscles externes enflammés dans les cas d’épicondylites.

 

Les 3 articulations qui composent le coude sont:

  • entre Humerus et Radius,
  • entre Ulna et Radius, et
  • entre Humerus et Ulna

Pour la partie musculaire il existe, de façon assez schématique, 2 grandes familles de muscles:

  • les muscles extenseurs du poignet, à gauche du dessin, ceux responsables de l’épicondylite ou Tennis Elbow
  • les muscles fléchisseurs du poignet, à droite du dessin, ceux responsables de l’épitrochléite ou Golfer’s Elbow
  •  

 

Tendinites et chiropractie:

Ces 2 formes d’inflammation peuvent arriver dans toute forme d’activité sollicitant trop souvent ou trop longtemps l’un ou l’autre des 2 groupes de tendons cités précédemment: Activités de maçonnerie, de secretariat (ordinateur), mais aussi sport tel la musculation par exemple… toute activité manuelle répétitive ou maintenue aura tendance à compromettre l’intégrité des tendons latéraux ou médiaux du coude.

epitrochléite et chiropractie
l’epitrochléite est une affection de la portion INTERNE ou MEDIALE du coude. Dénommée également « Golfer’s Elbow ».

Voici comment l’on traite ces situations chez le chiropracteur:

Traitements tendineux « simple »:

Le cas le plus facile à régler généralement. Il arrive parfois que les tendinites comme Golfer’s Elbow ou Tennis Elbow soient seulement dues à des hyper-tonicités des muscles reliés à ces tendons douloureux. Dans ce cas, la chiropractie préconise un traitement de « points gachettes » sur la zone. Ce traitement permet au chiropracteur de traiter un muscle spasmé par le biais de pressions spécifiques et localisées sur le muscle défaillant. Si les muscles parviennent à se relâcher, il se peut que l’inflammation des tendons se résolve d’elle-même…

tennis elbow et chiropractie
Les muscles latéraux du coude. Si ceux- ci sont spasmés, une tendinite type « Tennis Elbow » peut survenir.

Les subluxations articulaires du coude:

Dans certains cas, l’épicondylite ou l’épitrochléite (muscles latéraux ou médiaux) est uniquement présente suite à un déplacement articulaire de l’une des 3 articulations mentionnées au dessus. Dans ce cas précis, le chiropracteur aura recours à des méthodes manipulatives simples sur l’articulation incriminée. Une fois la bonne mobilité restaurée ou le réalignement effectué, les articulations seront à nouveau fonctionnelles et l’hypertonicité des muscles (externes ou internes du coude) n’aura plus lieu d’être. La tendinite se résout d’elle même.

 

Des causes plus « éloignées »:

Des raisons non-locales peuvent être à l’origine de ces formes de tendinites, en voici les principales:

  • Vertèbres cervicales:

ll arrive que les articulations vertébrales du cou soient déplacées ou partiellement figées. Cet état articulaire peut induire un changement dans l’influx nerveux irriguant les muscles du coudes, latéraux dans le cas de l’épicondylite ou médiaux pour les épitrochléites. Si vous voulez savoir en quoi les déplacements vertébraux peuvent impacter le reste du corps (notamment les bras), lisez mon autre article ici ou .

Ceci est une situation clinique que les chiropracteurs pourront facilement résoudre en procédant à des manipulation vertébrales ou par le biais d’autres techniques plus douces ou plus adaptées.

  • Chaînes musculaires réactives:

Il se peut également que l’organisme tout entier soit en torsion. Dans le schéma ci-dessous (que le chiropracteur pourra diagnostiquer si tel est le cas) on observe ce phénomène. La posture générale du corps peut être « vrillée » dans 4 cas de figure précis:

  • lorsque le bassin est lui même en bascule,
  • lorsque la dernière vertèbre lombaire est déplacée ou figée.
  • lorsque les premières vertèbres cervicales sont subluxées (déplacées)
  • lorsque des tensions crâniennes sont présentes.

Dans ces 4 cas de figure principaux, la posture générale se trouve impactée.S’en suit dès lors toute une chaîne de compensation musculaire qui se met en place pour tenter de minimiser cette torsion du corps. De haut en bas, des tensions musculaires se crées, induisant, in fine une hyper tonicité très prononcée d’un muscle du coude par exemple…

C’est ainsi que les muscles fléchisseurs du poignet ou bien les extenseurs se retrouvent hypertoniques. Épicondylites ou Épitrochléites se forment conséquemment.

SOT, technique en chiropractie sur les torsions
à droite, une « torsion » généralisée du corps peut induire, en bout de chaîne musculaire des hyper tonicités du coude par exemple.

La chiropractie peut détecter de tels cas de figure, et utilise des méthodes adaptées (avec ou sans manipulation) afin de retrouver une posture générale adéquate, équilibrée. Par le biais de corrections vertébrales, cervicales ou bien lombaires, le bon fonctionnement sera restauré. Une fois normalisée, les compensations musculaires qui tendent à « redresser » le corps n’auront tout simplement plus lieu d’être. Les muscles du bras peuvent alors s’apaiser, et les tendinites latérales et médiales du coude de disparaître.

Le cas des tendinites du coude bilatérales:

Il arrive que la tendinopathie -Tennis ou Golfer’s Elbow – s’installe sur les coudes gauches ET droit au même moment. Dans ce cas, le chiropracteur ne manquera pas d’investiguer la possibilité d’une cause commune pour les 2. Les situations cliniques réelles nous montrent que les causes les plus répandues pour cette situation sont:

  • des défaillances crâniennes, autrement dit des tensions ou torsions des os craniens modifiant les fonctions motrices ou posturales du corps.
  • des fixations cervicales, au niveau des hautes vertèbres cervicales (telles que Atlas ou Axis)
  • des chocs ou des stress émotionnels (voir ci après)

Causes émotionnelles?

Au cas où certains en douteraient encore, OUI, les stress et évenements émotionnels peuvent impacter le corps physique! Peurs, tristesses, ressentiments, colères etc… Dans le cas de tendinopathies telles que les épicondylites ou les épitrochléite,  il arrive que le chiropracteur décèle un évenement ou une émotion mal perçu au départ des symptômes. Et ce que ce soit d’un seul côté du corps ou bien des deux. Certains moments de la vie nous impactent au même titre qu’un choc physique, voire même plus… Certaines méthodes en chiropractie ont la possibilité de réguler ou normaliser la perception de ces évenements. Voir ici mon article concernant les somatisations.

 

Cas plus avancés et complications:

Calcifications osseuses:

ostéophytes du coude en chiro
Ici on distingue nettement une calcification d’un tendon au voisinage du coude.

Lorsque le problème de Tennis Elbow ou de Golfer’s Elbow perdure trop longtemps, il arrive que les tendons se modifient, en terme de qualité tissulaire. Ainsi des ossifications des tendons peuvent survenir. Il s’agit là des cas les plus chroniques, et le chiropracteur pourra administrer certains compléments alimentaires ou baumes trouvés en herboristerie pour que le tissus tendineux recouvre une qualité plus normale…

 

Des conséquences sur le poignet:

De même, lorsque ces formes de tendinites sont « installées », on assiste parfois à des pathologies secondaires sur le poignet et la main:

  • Syndrômes du canal carpien,

  • Dupuytren,

  • tendinopathies des extenseurs etc…

Divers situations peuvent se présenter si épicondylites et épitrochléites ne sont pas correctement traitées au départ… La chiropractie apportera également des réponses dans ces cas de figures avec des traitements localisés sur le poignet. Il s’agit là de cas évolués de symptômes que l’on rencontre plus souvent chez des personnes âgées aillant travaillé manuellement pendant des dizaines d’années…

Si cet article vous a informé ou aidé, Likez Partagez ou Commentez SVP!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
28 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez