Bascule du bassin en chiropractie

Bascule du bassin: quels traitements en chiropractie?

Le bassin, situé en dessous des vertèbres lombaires est une des zone les plus à risque du corps humain en terme de déplacement et de torsions. C’est en quelques sorte le « premier fusible » qui pourra se déséquilibrer lorsque des tensions (de haut en bas du corps) surviendront au cours de la vie. Les tensions vécues par l’organisme se « cristallisent » souvent ici. Les symptômes peuvent être localisées (douleurs, nevralgies sur la zone) mais également éloignés de cette partie du corps. Explications sur ce mécanisme de bascule ou de vrillage de la zone pelvienne, et comment les chiropracteurs traiteront ceci.

 

Ce qu’est le bassin:

Il faut d’abord être clair sur les structures que représentent cette zone du corps: (cf radiographie ci dessous)

  • les hanches: partie les plus éloignées du centre du corps, souvent plus proéminentes chez les femmes (flèches vertes)
  • la taille: portion du corps située au dessus des 2 os illiaques (au dessus de la ligne rouge)
  • le sacrum: (flèche violette) forme triangulaire située au milieu du bassin, dans le prolongement des vertèbres lombaires
  • les os du bassin: ils ne sont qu’au nombre de 2, la ligne rouge ci dessous est tracée au sommet de ces 2 os (droit et gauche) Il forment avec le sacrum l’articulation sacro-iliaque droite et gauche.
  • les ischions (flèches bleues) sont la partie la plus basse du bassin, c’est la portion solide sur et grâce à laquelle nous nous asseyons !

 

bascule du pelvis ou bassin, et soins en chiropractie
Comme indiquée par la ligne rouge, on observe nettement une bascule ou dissymétrie de la hauteur de l’os iliaque droit par rapport au gauche. Notons également la même différence de hauteur au niveau des têtes de fémur…

 

bassin et manipulations
palpation en chiropraxie permettant de connaître la position des os iliaques, et le déplacement éventuel de ces derniers.

Le bassin sera dit « en bascule » lorsqu’on observera, sur des radios ou en palpation une différence de hauteur de l’os iliaque gauche par rapport au droit.

 Le chiropracteur vérifie systématiquement cette zone du corps, car cette articulation entre bassin et sacrum est bien l’une des zone les plus sujette aux déplacements articulaires nommés « subluxations ».

 

 

Bio-mécanique d’une bascule pelvienne:

Chaque os iliaque s’articule avec le sacrum, os du milieu. C’est une portion articulaire de part et d’autre du sacrum qui va faire pivoter l’os iliaque sur le sacrum. Cette articulation se nomme donc SACRO-ILIAQUE. Comme on le voit sur le dessin ci-dessous, l’un ou les deux os iliaque vont se retrouver dans une configuration spatiale différente:

SOT, technique en chiropractie
torsions du bassin: sur le dessin de droite, on aperçoit que le fémur de droite est relevé. L’os iliaque de droite est donc parti vers l’arrière.
  • dans une rotation vers l’arrière, l’os iliaque va basculer vers le haut et la tête du fémur vers le haut
  • dans une rotation vers l’avant, l’os iliaque va basculer vers le bas et la tête du fémur vers le bas.

 

 

Fréquemment, la bascule du bassin se fait sur un seul côté. Mais la double torsion (vers l’avant d’un côté et vers l’arrière de l’autre) n’est pas rare non plus! Deux cas de figure se présentent alors:

  • Bascule ARRIÈRE à gauche et AVANT à droite, ou
  • Bascule AVANT à gauche et ARRIÈRE à droite

Ces cas de figures sont connus des chiropracteurs. Pour eux, déceler ces torsions pelviennes ne nécessitent pas de radiographies, mais celles-ci peuvent néanmoins apporter un complément diagnostic parfois précieux…

 

Causes d’une bascule du bassin:

Pourquoi cela arrive t-il?

Les articulations du corps, en général se déplacent pour 2 raisons:

  • soit un choc direct, sur le bassin par exemple, vont faire bouger un os par rapport à un autre. Ce qui est un cas de figure plutôt rare
  • Soit par effet de torsion dans une autre région du corps, obligeant le bassin à se « vriller » (cf: dessin ci-dessus)
  • soit une action musculaire sur la zone -par le biais d’ hyper-tensions de muscles- fera qu’ à terme l’articulation va bouger de son axe et y rester!

Ces deux derniers cas de figure sont les plus fréquents, en voici l’essentiel:

Le bassin se déplace à cause de tensions musculaires locales

fessiers et bassin en chiropractie
A droite, les muscles fessiers, à gauche les muscles plus internes où passent le nerf sciatique..
  • Cas de figure le plus courant, les grands muscles fessiers ainsi que ceux situés plus à l’intérieur deviennent spasmés. Puisque ceux-ci sont attachés aux os environnants, cela induit rapidement une torsion articulaire entre os iliaque et sacrum… C’est le syndrome de bascule du bassin.
  • Le psoas, les adducteurs, les quadriceps aussi peuvent facilement induire une bascule de bassin lorsqu’ils sont anormalement tendus. Le chiropracteur devra déceler cela.

 

Le bassin subie une bascule par effet de torsions dans une autre région du corps:

On le voit sur l’image suivante, Il arrive que la bascule pelvienne s’inscrive dans une configuration globale. Des torsions généralisées de haut en bas du corps donnent lieu à des phénomènes de « compensations », souvent imprévisibles. Ce phénomène est bien connue en chiropractie. Même si la bascule du bassin pourra être traitée localement, le chiropracteur cherchera à identifier la « cause profonde » de ce problème, tel que notamment:

  • bascule du bassin, torsions et chiropraxie Des tensions musculaires sur les hautes cervicales: lorsqu’un déséquilibre survient sur le haut de la nuque, le reste du corps se met parfois en torsion, par effet de compensation. « Zone fusible » aussi importante que le bassin, les hautes cervicales opèrent un « effet papillon » pouvant aller jusqu’à tendre les muscles fessiers puis déplacer le bassin! Voir aussi cet autre article sur les hautes cervicales.
  • Des fixations/ tensions sur les os crâniens: C’est aussi une cause majeure de subluxations du bassin. Crâne et bassin fonctionnent en synergie, et le déséquilibre de l’un se retrouve très souvent sur l’autre…
  • La mâchoire, lorsqu’elle est en torsion ou hypertendue peut provoquer une bascule pelvienne. Là encore, des bio-mécanismes subtils sont à l’œuvre et provoquent parfois, in fine une bascule de bassin.
  • Stress émotionnel: les effets de somatisation des évènements de la vie peuvent tout à fait se retrouver sur des muscles, fessiers ou psoas par exemple. Des tensions importantes de ces muscles peuvent ensuite induire une bascule de bassin. Voir cet autre article à propos des somatisations.

 

 

Quelles incidences d’une bascule pelvienne sur la santé?

Conséquences posturales:

pieds et jambes:
C’est la première chose que remarque généralement le chiropracteur: les longueurs de jambes sont modifiées! Comme énoncé précédemment,  un os du bassin relevé va induire une jambe plus haute que l’autre, et un pied plus haut que l’autre également:

…et le reste:
Ce changement postural aura également un impacte certain sur tout le reste du corps: douleurs physiques multiples sur les zones lombaires, dos, fessiers, cuisses et parfois même cervicales. Ceci étant dû aux tensions musculaires maintenues trop longtemps dans la durée, par un effet de compensation de la bascule du bassin…

Certains cas de douleurs du nerf sciatique peuvent également être dues à ces tensions musculaires, présentes là encore suite à une tentative de compensation de cette bascule pelvienne! Les chiropracteurs employant les méthodes de Kinésiologie Appliquée ou encore de Technique Sacro-Occipitale pourront détecter quels muscles se trouvent hyper-toniques, et modifier ainsi leur tonicité (cf: plus bas).

Scoliose:
Dans des cas chroniques de bascules de bassin, la structure globale de l’organisme subit un impacte tel que  scolioses et cyphoses peuvent apparaître le long de la colonne vertébrale…

Conséquences neurologiques:

Une torsion du bassin peut donner lieu à des problème sur le système nerveux en général . Ceci est dû à la structure même de la moelle épinière et des méninges, comme le montre le dessin ci dessous:

Lorsqu’une bascule du bassin s’installe, des zones de tensions apparaissent d’un côté ou de l’autre de la colonne vertébrale. De ce fait les méninges, enveloppant la moelle épinière, vont subir une traction inégale. Ceci aura pour conséquence de créer des tensions mécaniques sur le système nerveux, puis un affaiblissement ou une augmentation des signaux neurologiques au voisinage de ces points de tensions!

Les conséquences peuvent être dès lors:

  • nevralgies (type sciatique) 
  • problème moteurs (baisse de mobilité des jambes, du dos ou du bassin)
  • dysfonctionnements viscéraux (généralement la zone gynécologique ou génitale)
  • problèmes périphériques: douleurs diverses des jambes, des genoux, tendinites aux chevilles etc…

 

 

Que propose la chiropraxie ?

Afin de remédier à un déplacement de l’articulation sacro-iliaque responsable de cette bascule de bassin, plusieurs méthodes peuvent être proposées chez le chiropracteur:

Manipulations du bassin:

Approche la plus simple (parce que localisée), la méthode qui consiste à remanier l’os iliaque a fait ses preuves depuis les débuts de la chiropraxie. Ceci s’applique particulièrement lorsqu’on constate uniquement un déplacement articulaire. Le concept est simple:

  • soit repositionner vers l’avant un os iliaque parti postérieurement
  • soit repositionner vers l’arrière un os iliaque parti  antérieurement.

Ceci peut se faire par une manipulation en torsion du bassin « classique », par la méthode dite de Gonstead, mais aussi par le biais de technique telle la méthode THOMSON® utilisant des « drops » pneumatiques afin de corriger la position de l’os illiaque (voir vidéo)

Gonstead chiropraxie et bassin
Méthode Gonstead sur un bassin déplacé.

 

De nombreuses techniques existent en chiropraxie pour remanier « mécaniquement » l’articulation sacro-iliaque…

Dévrillage globale du corps:

Il arrive que la bascule pelvienne ait des causes bio-mécaniques plus profondes qu’un simple problème articulaire du bassin. Une approche en chiropractie consiste à remanier les structures dans leur globalité. Pour cela il faut considérer le bassin, la colonne vertébrale et le crâne comme une seule entité unique aillant adoptée une configuration dans l’espace anormale (cf schéma). Corriger cela est possible à condition de modifier chaque point de torsion constituant l’ensemble!
Ce sont les méninges (ici en orange) qui permettent cette liaison entre chaque structure osseuse du haut en bas… L’idée sera donc d’effectuer un « ajustement » des os où les méninges sont ancrés…
La méthode Sacro-Occipitale Technique ou S.O.T permet cette correction globale.
Également nommée « Technique des blocks », elle  permet de modifier la position du bassin tout en corrigeant également les torsions lombaires et crâniennes présentes.

SOT et correction du bassin en chiropraxie
les blocks (rouges) permettent la correction de la torsion pelvienne…

 

Modifier les tensions musculaires d’abord?

Un bassin bien positionné, c’est avant tout des tensions musculaires homogènes! Si les muscles fessiers droits sont plus tendus que les gauches, il est logique de penser que les os iliaques auront tendances à se « déplacer » l’un par rapport à l’autre… En chiropraxie, la méthode de la Kinésiologie Appliquée (technique fondée par un chiropracteur) adresse les tensions musculaires différemment des kinésithérapeutes. On considère que les hyper-tonicités ou les hypo-tonicités des muscles sont dues à des défaillances neurologiques.
Si l’on détecte qu’une bascule de bassin est due  à des tensions musculaires trop fortes ou trop faibles, la correction neurologique adéquate rendra les faiblesses musculaires immédiatement fortes! Les muscles hyper-toniques, eux redeviendront normo-toniques.

En Kinésiologie Appliquée, on procède par le biais de tests musculaires -notamment du bras- afin de déterminer quels muscles (trop forts ou trop faibles) sont impliqués dans la bascule du bassin:

 

Ainsi les muscles potentiellement responsables d’une bascule seront notamment:

  • les grands fessiers
  • les moyens fessiers
  • les muscles pyramidaux
  • les psoas
  • les muscles iliaques
  • les quadriceps
  • les ischio-jambiers
  • les TFL
  • et quelques autres muscles encores…

Cette approche neuro-musculaire est propre à la chiropractie, et travaille ainsi sur une des CAUSES d’un problème de bassin: les anomalies de tonicités des muscles pelviens.

Causes viscéro-somatiques:

Il arrive également que les muscles cités précédemment soient trop forts ou trop faibles suite à une cause encore peu connue: le réflexe viscéro-somatique.
Dans ce cas de figure, il s’agit d’un problème viscéral – un organe- qui est à l’origine de la défaillance musculaire. Les chiropracteurs utilisant l’approche de la Kinésiologie Appliquée auront la possibilité de localiser les organes défaillants responsables des tonicités musculaires anormales, que l’on retrouve dans le tableau ci-dessous:

muscle impliqué organe potentiellement défaillant
Grand fessier, Moyen fessier, muscle Pyramidal Organes reproducteurs
Psoas, muscle Iliaque Reins
TFL, Ischio-jambier Colon
Quadriceps Intestins

Ainsi, un rein dysfonctionnant peut tout à fait être à l’origine d’un muscle psoas trop faible, induisant alors une bascule du bassin! Chaque muscle et organe cité dans le tableau ci-dessus peuvent jouer un rôle dans ce mécanisme pelvien…

Les hautes cervicales:

torsion du bassin et vertèbres hautes cervicales
Sous le crâne, la zone C0-C1-C2 ou Occiput-Atlas-Axis

Autre cause tout à fait plausible dans le cas d’une bascule de bassin: les torsions généralisées telles qu’on le voit encore sur ce schéma peuvent très bien être induites, à l’origine, par des anomalies sur la zone des vertèbres hautes cervicales:

  • Soit par le fait de vertèbres cervicales déplacées,
  • Soit à cause d’ hypertonicités musculaires de cette même zone…

D’ordre musculaire ou articulaire, ces causes musculo-squeletiques « de départ » peuvent en effet se trouver tout en haut de la colonne, sur la zone OCCIPUT-ATLAS-AXIS. Ce phénomène opérant ensuite un véritable « effet papillon » de tensions/compensations avec, en bout de chaîne, une torsion du bassin que l’on appelle bascule…

 

Par le biais de certaines techniques spécifiques, notamment Atlas Orthogonal Technique la chiropractie peut apporter une réponse précise à des subluxations de hautes cervicales induisant cette « réaction en chaîne ». Bien d’autres méthodes existent aussi pour travailler spécifiquement ces vertèbres hautes cervicales.

Et les semelles orthopédiques?

Dans le cas d’une bascule de bassin, une « compensation » de longueur de jambe est parfois proposée par certains praticiens, sous la forme d’orthèse ou de semelles. En chiropractie, on cherchera systématiquement la cause réelle de cet écart de longueur observée au niveau des pieds. Ainsi, lorsque le bassin sera ré-équilibré, une talonnette ou une semelle orthopédique ne devrait pas être nécessaire.

 

Prévenir une bascule de bassin, est-ce possible?

Hormis une séance d’entretien chez le chiropracteur 2 à 3 fois par an, certaines choses peuvent être proposées en prévention d’une bascule pelvienne:

  • La posture au travail ou en voiture par exemple doit être saine et convenable pour le bassin. Voici dans cet article dédié quelques habitudes et routines à adopter, quelques soient vos postures de travail, de relâchement, ou d’effort physiques en général.
  • L’utilisation quotidienne d’un tapis d’acu-pressure tel que le CHAMPS de FLEURS aura un effet certains sur le relâchement musculaire du bassin, à condition de le pratiquer régulièrement et de préférence en fin de journée. 15 minutes par jour suffisent généralement à relâcher les muscles pelviens, et prévenir ansi des hypertonicités chroniques sur la zone…tapis d'acupressions et chiropractie

 

 

 

 

 

Si cet article vous a aidé, Likez Partagez ou Commentez svp!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Call Now Button
9 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez